Revue de Stress #4: Quoi ?! Plus de truffes ni de homard à l’Elysée ?

couv

SCOOP de l’Année

Ça se passait à 21h34 sur M6, dimanche 17 mars. Thomas Sotto, présentateur et rédacteur en chef de l’émission Capital, est bien décidé à savoir si la présidence chasse « les économies à tous ses étages ». Et l’Élysée est bien décidé à tout faire pour l’aider.

Plan com, partie 1: Teasing en bonne et due forme

Au cas où on ne l’aurait pas compris, Thomas Sotto a visité le palais présidentiel de fond en comble. Et il a même croisé François Hollande, comme l’atteste la poignée de main que l’on aperçoit une fois, en début d’émission. Puis une deuxième, en pré-lancement de l’enquête. Vous n’avez toujours pas compris? Si si, François Hollande et Thomas Sotto se sont bien rencontrés et se sont serrés la main, comme vous pouvez le revoir une troisième fois au début du reportage. On a hâte de savoir ce qu’ils se sont dit.

  une  

Plan com, partie 2: Laisser toutes les portes ouvertes (enfin, celle qu’on veut bien…)

Thomas Sotto visite le palais présidentiel, avec rigueur. De la cave à vin à la cuisine, du garage au poste de sécurité. Et on en apprend « des tonnes » sur les coulisses de la Maison du chef de l’État.

– Du cuisinier en chef : « il y a des choses qu’on a éliminé des repas, comme le homard, la truffe, toutes ces choses un petit peu onéreuses » et que le changement, c’est maintenant : « on cuisine autrement ». Waw !

– Dans la cave à vin présidentielle, on découvre près de 13000 bouteilles, d’une valeur allant de 3 à 12000 euros. D’ailleurs, le Président a bu, lors de son déjeuner de la veille, un vin qui n’excédait pas les 11 euros.

Adobe Flash Player_3

– De la fleuriste, que même des « symboles » sont sacrifiés, et qu’on ne trouvera pas de roses rouges à l’Elysées, car « elles sont trop chères ».

Adobe Flash Player_4

Et ainsi de suite au garage, au PC sécurité, les endroits que vous toussa toussa… Voila. Vous pensez tout savoir.

Plan com, partie 3: Questionner directement le principal concerné

Thomas Sotto se trouve (hop hop, complètement par hasard!!) dans le Hall de l’Élysée à l’instant où François Hollande part pour le sommet européen à Bruxelles. Une descente d’escalier façon Actors Studio pour le Président normal, puis la fameuse poignée de main tant attendu.

Et enfin, la question que l’on se pose: Pourquoi l’Élysée se serre la ceinture? Un symbole, un exemple, un plan de communication? Ça tombe bien, le Président a une réponse à donner. Alors fin du suspense: c’est les trois à la fois.

Le symbole. Le chef de l’État, qui avait baissé son salaire de 30% au début de son mandat, est le premier à s’appliquer la rigueur.

L’exemple. François Hollande cherche à bien montrer la rupture qui s’est opéré à l’Élysée entre l’ère Sarkozy et la sienne.

La communication. Car oui, le plus important ici, c’est la com’, que le président prend en charge entièrement. Et il aime revenir sur la « normalité » de son mandat : Bla, Bla Bla.

François Hollande a dit ce qu’il avait à dire. Le président rejoint sa voiture, accompagné par le présentateur sur les marches de l’Élysée. On pourrait croire qu’il lui laisse les clés de la maison afin de faire le tour du propriétaire, et vérifier ses dires.

Il est 21h46. L’opération com’ de l’Elysée offerte à M6 (ou vice-versa) est terminée. Au total, c’est 12 minutes de reportage, dont 1 minute de tribune à François Hollande, et 36 secondes de rediffusion de la descente d’escalier. Mais au moins, on saura que Hollande ne mange pas de homard, ni de truffes. Ouf!

Clap de Fin. On reste sur notre faim.

Hey! Pour dire ce que tu penses, c'est ici!